Massachusetts Institute of Technology - Le Nimbus volant

Kouttron fait des ajustements sur le Nimbus.

La poubelle d'un homme est le futur skateboard auto-équilibré d'un autre homme. Après avoir découvert par hasard une collection de déchets d'aluminium dans les ateliers du MIT et avoir imaginé un skateboard qu'il pourrait vraiment piloter, Dane Kouttron a commencé à développer le Flying Nimbus. Nommé d'après un nuage chevauchable de la série animée japonaise Dragon Ball Z, le Flying Nimbus est un appareil à roue unique qui est à la fois auto-alimenté et auto-équilibré, créant une conduite douce pour l'utilisateur. Développé au cours de l'été 2014, l'appareil à roue unique de Kouttron a précédé l'"hoverboard" à deux roues, qui a fait ses débuts et gagné en popularité en 2015.

Kouttron chevauche le Nimbus volant.

Un skateboard à une roue peut sembler, au premier abord, être le dernier et le meilleur moyen de se casser une jambe, mais Kouttron a pensé à la sécurité dès le départ. Les objectifs de conception initiaux prévoyaient que n'importe qui soit capable de piloter le Flying Nimbus en toute sécurité sans formation particulière. Une boucle de contrôle codée relativement simple maintient l'équilibre en fonction de l'angle du cadre, qui est mesuré à l'aide d'un accéléromètre et d'un gyroscope. La réponse du moteur permet d'équilibrer la planche et de maintenir l'utilisateur à niveau. Bien entendu, cet équilibre peut faire tourner la roue, de sorte que l'utilisateur peut faire avancer ou reculer la planche d'un simple appui soutenu.

Malgré toute son ingéniosité, Kouttron rencontrait régulièrement des problèmes avec le contrôle du moteur. Plus précisément, le servomoteur qu'il utilisait ne cessait de tomber en panne et de surchauffer pendant les tests moteurs, même avec des ventilateurs et une ventilation dans le cadre de la carte. En août 2014, il a contacté ADVANCED Motion Controls recherchait un disque capable de supporter la charge de travail et de rester suffisamment froid.

L'AZB60A8 prêt à être installé.

René Ymzon, d'AMC, a recommandé l'AZB60A8, un appareil compact. Servomoteur à montage sur circuit imprimé avec une section transversale inférieure à celle d'une carte de crédit, mais capable d'une puissance de pointe de plus de 2 kW. Déjà fasciné par le projet, AMC a décidé de faire don du variateur à Kouttron à titre gracieux. Kouttron a pu facilement fabriquer sa propre carte de montage pour le servomoteur qui s'est adapté au châssis. Une fois le nouveau variateur installé et opérationnel, le reste du projet a pu se poursuivre.

Le Flying Nimbus terminé

Pour plus de sécurité, Kouttron a fait en sorte que la carte dispose d'un interrupteur d'homme mort. Il s'agit d'un bouton de pédale de guitare électrique installé sur le dessus du cadre. Grâce à cet interrupteur, la Nimbus ne fonctionne que si l'utilisateur a le pied sur le bouton, ce qui permet d'éviter les emballements et de faciliter le démontage. Pour que la planche puisse être utilisée en toute sécurité la nuit, Kouttron a équipé la partie avant d'un module LED lumineux, qui peut être allumé et éteint en inclinant la planche de 90 degrés lorsqu'elle n'accélère pas. Après quelques ajustements finaux du cadre et l'ajout de packs de batteries et de grip, la Flying Nimbus était prête pour les tests complets.

Le Nimbus est testé avec des amis.

Après quelques réglages de la boucle de contrôle, Kouttron et ses amis ont pu faire fonctionner la planche facilement. Ironiquement, les personnes qui ont eu le plus de difficultés avec la Nimbus étaient celles qui avaient de l'expérience en skateboard, qui essayaient souvent de faire l'équilibrage elles-mêmes au lieu de laisser la planche le faire pour elles.

Participant à l'édition 2014 de Makerfaire.

Le Flying Nimbus de Kouttron a fait fureur lors des Makerfaires 2014 à New York et au MIT. Des dizaines de personnes l'ont essayée. Malgré quelques bosses et une usure générale, la planche a fonctionné sans problème tout au long des deux événements, sans aucune panne de moteur ni aucun participant blessé. Depuis, il a perfectionné le dispositif, notamment en améliorant le mécanisme d'engrenage, en renforçant le support des roues et en ajoutant des bandes de LED rouges pour les feux arrière. Il continue à travailler sur divers projets personnels, nous rappelant que même un vieux tas de ferraille peut devenir quelque chose d'étonnant avec un peu de créativité, un temps raisonnable et quelques composants de qualité.

 

Le Nimbus volant avec des feux arrière.

"AMC a sauvé la mise sur cette construction en faisant don d'un servomoteur triphasé AZB60A8. Il s'est comporté de manière phénoménale, même avec des pilotes intéressants, passant de la marche avant à la marche arrière et rebondissant dans tous les sens. Non seulement il a survécu à la charge électrique, mais les chocs et vibrations de cette application sont énormes ! Essayez l'un de leurs moteurs, ils sont fantastiques. Merci encore A-M-C !"
- Dane Kouttron

 

 

 

En savoir plus sur le Flying Nimbus et les autres projets de Dane Kouttron !

Le Flying Nimbus en action :